Le Dormeur, spectacle tout public dès 8 ans.

DSC_0095 La pièce :

Le Dormeur est un spectacle clown-danse inspiré du poème « Le Dormeur du Val » d’Arthur Rimbaud. Nous en avons extrait deux personnages : le dormeur et la Nature. Nous avons imaginé une hypothèse de rencontre… un avant propos… une suite…

 

Ce poème, écrit au début de l’adolescence d’Arthur Rimbaud, a parfois été attribué à une rencontre mortuaire qu’il aurait faite pendant ses fugues répétées du domicile familial de Charlesvilles-Meyzières.40

Et si quelqu’un découvrait le dormeur, quelqu’un qui affectionne la nature, qui l’étudie sans préjugés, afin de comprendre et d’assouvir sa soif de nouvelles découvertes.

Dans une atmosphère bucolique, « Mosca alias Lucilie Imperatore », scout entomologiste en herbe, part à l’aventure, seule dans la nature.  En chemin, elle découvre un drôle d’insecte en forme de main… en forme de corps humain. Voici donc nos deux personnages : découvreur et découvert, scout et soldat, clown et danseur. Cette rencontre onirique entre le Dormeur et l’Explorateur donne lieu à un duo corporel entre danse et manipulation. Le corps inanimé devient vite prétexte à toutes sortes de jeux, il est marionnettisé, manipulé, malmené. Du jeu va naître la relation. Le dormeur devient un camarade, un compagnon que l’on va accueillir, dont on va prendre soin, jusqu’à lui insuffler la vie, le modeler à son image. Entraînant le Dormeur dans son jeu, le marionnettiste devient la marionnette. La mise en mouvement ranime le dormeur.

Rêve ou réalité , le son d’une guitare enjouée et taquine découvre un Dormeur jeune et insouciant sous ses habits de soldat et sa pâleur inquiétante.

DSC_0123

Travailler autour du poème d’Arthur Rimbaud :

Un coup de cœur poétique pour deux envies premières : mettre le clown en mouvement et lui ouvrir un univers plus large et plus corporel. Ainsi naît la collaboration clown et danse, dans un premier temps pour une recherche chorégraphique autour du personnage. Au cours de cette réflexion, à la relecture du poème d’Arthur Rimbaud, viennent alors une multitude d’images et de possibilités. Voyager autour d’un texte, se l’approprier et en dégager une interprétation personnelle et pluridisciplinaire… et si le clown rencontrait le dormeur ?

DSC_0231

L’univers « poético-macabre » qui s’esquisse est séduisant… sans compter sur le potentiel comique d’une rencontre insolite. Il nous plaisait de réunir sur scène l’univers du clown et de la danse ; deux univers pour deux personnages.

39

Nos premières improvisations sont riches et la première séance de travail nous donne une trame de 50 minutes; le besoin du moment nous oblige à élaguer et nous créons une forme de 20 minutes, non sans frustrations… Émulation créative pour un premier jet prometteur, le mélange des genres et l’irrésistible prise de risque sont au rendez-vous. Nos premiers spectateurs sont conquis… Nous relevons le défi: écrire une forme longue, plus aboutie, plus précise, plus engagée et plus drôle ; la pièce que nous proposons aujourd’hui.

DSC_0422

 

De et Avec : Lucile ANDRE et Orianne CAMPION / Assistées à la mise en scène par Mélodie MARECHAL et Lise SAGNE / Crédit photos Yannick DUCROS