Antonia HAYWARD

Antonia commence sa carrière artistique jeune en tant que chanteuse et accordéoniste. Elle fait le conservatoire et les horaires aménagés en musique à Paris. Elle étudie l’accordéon avec Isabelle Durand entre autres. Elle enregistre une quinzaine de disques, notamment avec Claire et Berry Hayward, Olivier Caillard et les « P’tits Loups du Jazz » ou encore « Les Primitifs du Futur »…Elle monte sur scène pour de nombreux concerts avec différents groupes et sur différentes musiques (chansons de Paris, musique classique, jazz, musique arabe, africaine, turque…).

C’est plus tard, par les rencontres et le travail, qu’elle se passionne également pour le théâtre. Elle va dans plusieurs écoles :
Les « Ateliers de l’Ouest » dirigé par S. Kalfa,
Le « Studio Muller » dirigé par J. Muller 
Le « Conservatoire municipal du centre de Paris » ;
Et expérimente plusieurs techniques comme le clown, la commedia dell’arte et le mime.

En 2007, elle découvre le travail du Théâtre de l’Opprimé. Elle est tout de suite passionnée par ces techniques, une façon pour elle de relier ses ambitions artistiques et sociales. Elle intègre la troupe de Paris et tout son travail :
          – Les créations : « Dans l’ombre » et « Parfums de Plaisir et mort » mise en scène de Rui Frati, joués à Paris, Modène (Italie), Venise, Milan.
         – Les théâtres forums : en tant que comédienne ou metteur en scène, sur les problèmes intergénérationnels, sur la violence, sur la parentalité, l’adolescence, le développement durable, l’économie sociale et solidaire, le SIDA, la toxicomanie, les violences faites aux femmes…en France et à l’étranger.
         – Les formations sur les techniques du Théâtre de l’Opprimé : pour enfants, adolescents ou adultes avec les villes du Blanc-Mesnil, Combs-la ville, Garges-lès-gonesse, Sevran, Neuilly sur Marne, l’université Paris Descartes, la prison de la Santé, le CPA de Villejuif, au Théâtre de l’opprimé, à Trèves en Allemagne…

Parallèlement Antonia travaille avec les enfants en tant qu’animatrice, aide scolaire, directrice adjointe ou encore assistante sanitaire. Dans différentes structures comme les centres de loisirs de la ville de Paris ou encore les colonies du CE-RATP.

Elle allie musique et théâtre :
Avec le « Berry Hayward Consort » :
« Le rêve d’Adama », musique et conte africains, à la Maison des Métallos, au Théâtre du Châtelet, au Théâtre de Ris-Orangis ;
Musique palestinienne et poèmes de M. Darwish à La Maison des Métallos ;
« The unyielding birthplace », musique contemporaine et textes d’Yves Bonnefoy, à Gare au Théâtre. 
Avec le « Timothy Hayward Quartet » : jazz et poèmes de J. Métellus, au Théâtre de l’Opprimé.
Avec Guillemette Ferrié dans un spectacle de rue intitulé « La vie secrète des abribus »

Elle joue :
« Clair obscur », cabaret clownesque mis en scène par Lucile Andrée ;
« La Brêche » d’I. Favier mis en scène par E-S. Riemer, au Théâtre du Rond-Point ;
« La noce chez les petits bourgeois de Brecht » mis en scène par A. Hallaf, au Centre culturelle d’Orly.